Lettre aux écoles n°9

jeudi 29 novembre 2012
par  p_sud
popularité : 0%

RASED

Notre article sur les RASED publié dans la lettre aux écoles n°8 suscite le débat.

Nous nous réjouissons, d’une part que notre lettre soit lue, et d’autre part de contribuer au débat sur l’avenir des RASED.

Mais nous ne voulons pas qu’il y ait de malentendu : nous ne nous attaquons pas aux collègues des RASED, nous dénonçons le démantèlement de ce dispositif qui a prouvé son utilité.

Le réseau devrait en effet être composé d’au moins un maitre E, d’un maitre G et d’un psychologue pour un secteur géographique circonscrit. Ce n’est plus le cas aujourd’hui car les Rased ont été fusionnés : là où l’on avait trois enseignants, il n’en reste souvent plus qu’un. Dans de telles conditions, il est évident que les élèves en difficulté ne peuvent plus bénéficier de l’aide dont ils ont besoin.

Malgré cette situation, les inspections nous font croire que tout va bien et que les RASED n’ont pas vocation à travailler au contact des élèves, d’où la phrase pour le moins surprenante extraite de la note de service n°5 du 22 novembre adressée à tous les directeurs d’école, chargés d’école et aux RASED eux-mêmes :

« le RASED n’intervient pas obligatoirement auprès des élèves »,

ce qui est en contradiction avec les missions des maîtres spécialisés, et programme implicitement la disparition du dispositif d’aide.

On a entendu qu’il fallait plus de maîtres que de classes, il est évident que c’est déjà le cas aujourd’hui (remplaçants, formateurs, conseillers pédagogiques).

On peut aussi arriver à ça en fermant des classes plutôt que d’embaucher des profs.

Pendant ce temps, la hiérarchie accompagne la destruction des RASED.

Pour signifier notre refus de la situation actuelle, nous refusons de faire remonter toute information sur les PPRE à la hiérarchie.

Nous voulons le retour à un vrai réseau dans chaque secteur géographique, avec la possibilité d’échanges et d’aides apportées aux enseignants, ainsi que la présence effective du RASED auprès des enfants.

FORMATION :

Le but premier de la formation est de permettre de réfléchir sur ses gestes professionnels, d’anticiper sa relation aux élèves, de connaître des outils. On n’apprend pas à enseigner comme on apprend à enfoncer des clous.

Nous n’étions pas d’accord avec la disparition de la formation en IUFM, ou la formation continue des titulaires.

Souvent, dans l’histoire, des états ont choisi l’ignorance du peuple pour obtenir son obéissance et sa servilité. Le mécanisme est peut-être que celui qui sait peu, prétend savoir beaucoup car la première chose qu’il ne peut connaître, c’est l’étendue de son ignorance.

En le flattant un peu et en lui donnant des responsabilités, on peut même en faire un chef redoutable.

RYTHME SCOLAIRE

Même si rien n’est fait, on peut être étonné du parti pris du mercredi matin dans la semaine de 4 jours et demi. Pourquoi la solution du samedi matin serait-elle mise de côté alors qu’elle permettrait d’en finir avec la coupure de 2 jours qui est néfaste et de conserver le mercredi qui est bien organisé grâce aux centres aérés ?

La semaine des enfants est déjà bien chargée sur 5 jours, pourquoi la charger plus alors que on pourrait lui donner plus d’amplitude ?

Par ailleurs, le ministère maintient le calendrier scolaire 2013-2014 alors que celui-ci a été rejeté par le Conseil Supérieur de l’Éducation.

Les élèves et enseignants de la zone B auront 10 semaines de classe entre les vacances de printemps et les vacances d’été.

L’intérêt des professionnels du tourisme a été à nouveau privilégié au détriment du bien-être des enfants.

IEN

Voici un extrait de :

Concours de recrutement des personnels de l’éducation nationale

Rapport de jury session 2012

Ministère de l’éducation nationale

Secrétariat général

Direction générale des ressources humaines

Outre ces faiblesses, des défauts majeurs sont à souligner :

- l’autosatisfaction, qui ne laisse pas place à l’analyse critique et lucide ;

- le verbiage et le langage abscons, comme si un parler obscur et emphatique était garant d’une pensée pertinente : une langue simple, maîtrisée, soignée est bien préférable et est attendue.

- le défaut le plus pénalisant demeure le même qu’en 2011 : c’est de ne pas parvenir à établir explicitement un lien entre l’expérience, les compétences et la fonction sollicitée. Ce défaut s’observe particulièrement dans la sélection des activités (on voit ainsi des listes non hiérarchisées et trop souvent calquées sur les caractéristiques du métier actuel), dans le rapport d’activités (les listes n’établissent ni relation explicite ni priorités) ou encore dans les travaux portés à la connaissance du jury.

La suite sur : www.devenirien.com

et pour ne pas clore le débat, un article de Pierre Frackowiak, inspecteur honoraire de l’EN :

www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2010/02/Frackowiak_inspecteursEducNat.aspx

AGENDA CULTUREL

Nous vous conseillons le film « RENGAINE » réalisé par Rachid Djaïdani, présenté en avant première à Gindou cet été et sorti dans les salles le 14 novembre :

Paris, aujourd’hui. Dorcy, jeune noir chrétien, veut épouser Sabrina, une jeune maghrébine. Cela serait si simple si Sabrina n’avait pas quarante frères et que ce mariage plein d’insouciance ne venait cristalliser un tabou encore bien ancré dans les mentalités de ces deux communautés : pas de mariage entre noirs et arabes. Slimane le grand frère, gardien des traditions, va s’opposer par tous les moyens à cette union...

A voir à Toulouse.

AGENDA MILITANT

- Rassemblement contre la construction de l’aéroport de Notre Dames Des Landes :

A 10h devant les mairies de Cahors et Figeac. Drapeaux, banderoles et pancartes bienvenus.

- AMNESTY INTERNATIONAL : Un rapport contre les expulsions forcées de camps Roms en Ile de France.

Dans son rapport « Chassés de toutes parts. Les expulsions forcées de Roms en Ile-de-France », Amnesty International revient sur les politiques d’expulsions forcées de Roms et en particulier sur leur impact sur la scolarisation des enfants.

A lire ici :

[http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Discriminations/Discriminations/Actualites/France-Amnesty-consacre-un-rapport-aux-Roms-chasses-de-toutes-parts-6961]

Merci de transmettre ce mél à tous les personnels de l’école.

Si vous souhaitez recevoir directement notre lettre dans votre boite personnelle, communiquez nous votre e-mail.

Et pensez à offrir une adhésion à Sud-Education pour Noël !

SUD-EDUCATION 46

sudeducation46@gmail.com

http://www.sudeduc46.org/

Tél. : 06.88.86.14.09

Les déchargés du jeudi


Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion