Lettre n°4

vendredi 12 octobre 2012
par  p_sud
popularité : 0%

Les propositions de M. Peillon au Conseil Supérieur de l’éducation :

Voici les annonces principales faites aujourd’hui :

  • Le retour à la semaine de 4,5 jours dans le premier degré.
  • La journée de classe sera allégée.
  • L’aide aux devoirs se fera à l’école, pour « plus de justice ».
  • Modification des programmes et du Socle Commun.
  • Relance de la scolarisation des moins de trois ans.
  • Mise en place du principe « plus d’enseignants que de classes » dès la rentrée 2013.
  • Le retour des IUFM sous la forme des Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation.
  • Aucun enfant ne serait hors de l’école avant 16h30.
  • L’évaluation « plus constructive » des élèves.
  • « Reconstruction » de la carte scolaire pour davantage de « mixité sociale ».

Une loi d’orientation serait soumise au parlement en janvier.

Dès lundi prochain, des discussions sur ces propositions vont s’ouvrir avec les syndicats (dont Sud éducation), les collectivités locales, les représentants de parents d’élèves et les mouvements d’éducation populaire.

Nous ne voyons pas de signes d’une réelle refondation. En effet instaurer la semaine de 4 jours et demi ne serait que le retour à une situation que nous avons déjà connue. En outre, reste l’inconnue des collectivités locales : elle n’ont pas encore fait savoir officiellement ce qu’elles pensaient de cette réforme qui pourrait bien s’avérer difficile à mettre en place.

Il faudra encore attendre pour connaître les orientations sur les programmes, sur les modifications du socle commun, sur ce que sera réellement la formation des futurs enseignants, sur ce que sera l’évaluation des élèves, qualifiée de « plus constructive »...

Si certaines de ces annonces vont dans le bon sens, elles sont encore bien floues, et posent un certain nombre de questions : quel calendrier, quels moyens, quid des Rased, des Segpa, des personnels toujours plus précaires, des classes toujours plus chargées dans le secondaire ?

Dans un contexte politique très réactionnaire, cette « refondation » n’en est pas une. Nous assistons tout au plus à l’annonce d’une série de mesures visant à améliorer les conditions de travail des élèves et des enseignants certes, mais le travail de fond reste à faire : inventer une nouvelle école.

Projets d’écoles

En attendant, nous avons bientôt écrit les projets d’école pour les années à venir, serviront-ils à la refondation ou seront-ils un travail inutile demandé aux enseignants ?

Ceci est la démonstration du peu de considération de notre travail même si, très localement nous avons rencontré des IEN qui avaient compris la grande difficulté des équipes à se situer après les informations de ces dernières semaines. Nous savons aussi que certain(s) inspecteur(s) continue(nt) à gérer ce genre de travail en très supérieur(s) hiérarchique(s) sans aucune considération pour la réalité de notre travail et de notre conscience professionnelle.


Mouvement Freinet

Le dernier numéro de la revue du mouvement Freinet, Le Nouvel Éducateur, a paru.

"Être un pédagogue Freinet" :

http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/29709


Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion