La lettre de SUD-Éducation 46 / 3 avril 2014

Adieu Peillon, bonjour Hamon !
AVS
Manif nationale à Paris le 12 avril

jeudi 3 avril 2014
popularité : 0%

EN : Adieu Peillon, bonjour Hamon !

Peillon est, avec Moscovici, le seul ministre à avoir été remercié par Hollande. Il n’était donc pas si bon que ça ?

Benoit Hamon le remplace. Il est classé à gauche du PS, ce qui aujourd’hui malheureusement ne veut plus dire grand chose, surtout dans un ministère dirigé par un Valls classé, lui, à droite du PS, donc à droite tout court.

En effet, Benoit Hamon s’est peu, voire pas du tout, élevé contre les mesures d’austérité décidées par Ayrault. Ce silence docile lui vaut aujourd’hui d’occuper un maroquin qualifié de XL par rapport à celui qu’il occupait jusqu’à hier, celui de ministre délégué à l’économie sociale, solidaire, et à la consommation. D’ailleurs, quelqu’un se souvient-il d’une mesure prise par ce sous-ministre ?

Ce fan de rugby, ancien leader de la contestation étudiante contre la loi Devaquet, va devoir poursuivre ce qu’a tenté de mettre en place Peillon avant d’être débarqué par Hollande : terminer la mise en place de la (désastreuse) réforme des rythmes solaires, consolider les ESPE, réformer les ZEP.

Mais il va devoir aussi régler le problème de la précarité dans l’EN (notamment des AVS, voir plus bas), donner des moyens horaires et humains pour que les établissements fonctionnent normalement, tracer des perspectives qui pourraient sortir d’un malaise persistant un corps enseignant largement déboussolé et méfiant envers la capacité des ministres à prendre en compte leurs difficultés.

Renouer le dialogue avec les syndicats, et pas seulement avec ceux qui disent oui à tout devrait également être une de ses priorités.

Malgré le peu d’illusions que nous nous faisons, à SUD, nous lui souhaitons néanmoins bonne chance dans ses nouvelles missions.

AVS : inquiétudes sur la pérennité de leurs emplois

SUD a accompagné la manifestation des AVS hier devant le ministère de l’éducation nationale.

En effet les personnels AVS sont inquiets : un projet de décret confirme que les critères seront très restrictifs pour la requalification de leur contrat en CDI. Seuls concernés, les AVS de contrat public ayant six ans d’ancienneté. De fait, ce sont les deux tiers des AVS, dont les 50000 embauchés en contrat aidé, qui se retrouvent exclus du dispositif ! Le comble : l’article 13 prévoit que ceux qui auront la chance de passer en CDI devront effectuer des « missions de remplacements » de profs absents !

C’est intolérable pour SUD qui réclame la cdisation sans restriction d’ancienneté et exige un vrai statut pour ces personnels qui occupent de vraies fonctions et dont les établissements ne peuvent plus se passer !

Manifestation nationale à Paris le 12 avril contre l’austérité à l’appel de deux cent responsables syndicaux, politiques et associatifs !

Pour en savoir plus :

http://www.sudeducation.org/Maintenant-ca-suffit-Marchons.html

Les déchargés du jeudi

sudeducation46@gmail.com


Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion