Grève nationale jeudi 5 décembre

lundi 2 décembre 2013
popularité : 0%

Réforme des rythmes scolaires : maintenant, gagner c’est possible !

SUD éducation et SUD territoriaux appellent à la grève contre la réforme des rythmes car celle-ci nuit au plus grand nombre.

Avant 2008, la semaine de 4 jours était plébiscitée par les parents et une grande partie des enseignants. Les mercredis étaient occupés par les centres aérés qui s’étaient professionnalisés ou par des activités choisies par les parents et les enfants. Certains avaient choisi un emploi à temps partiel pour s’occuper eux-mêmes de leurs enfants.

Aujourd’hui avec l’organisation imposée par le ministre, ce sont les communes qui décident.

Or les enfants sont très fatigués, les activités "offertes par les communes" sont disparates, voire inexistantes. Le travail des enseignants est rendu plus difficile car, si la forme change, le fond est toujours le même : on multiplie les apprentissages mais le temps et le rythme n’y sont pas.

Cette réforme est construite sans prendre en considération la réalité : où sont les animateurs dont elle a besoin au même moment en grande quantité ?

Le sommet du mépris est atteint quand les recrutements entraînent une grande précarité et que l’on ne respecte plus le taux d’encadrement qui était défini en fonction des contraintes de sécurité.

Jeudi, ce sont les syndicats SUD, CGT, FO, SNUIPP et le SGEN qui se rejoignent dans cette grève.

  • NON au transfert de l’éducation aux municipalités et au privé !
  • NON à la précarité dans l’Éducation Nationale !
  • NON à l’étalement de la semaine sans respect des rythmes des élèves et des apprentissages !
  • OUI à une semaine qui respecte les rythmes de l’enfant et des apprentissages !
  • OUI à une reconnaissance de la complexité du métier d’enseignant et que cesse enfin la juxtaposition des tâches
  • OUI à une vraie refondation de l’école, car aujourd’hui la réforme Peillon s’enlise et rate les objectifs qu’elle s’était fixés


Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion