Lettre de SUD-Éducation 46 / 10 octobre 2013

samedi 12 octobre 2013
popularité : 0%

Au sommaire :

  1. Lettre à la hiérarchie
  2. Les AVS
  3. Le privé
  4. Un enseignant suspendu
  5. Les retraites
  6. Adhérer

Lettre à la hiérarchie

Contre l’absurde bureaucratie

Une lettre (voir en PJ) signée par tous les syndicats d’enseignants du Lot a été adressée au Dasen en ce début de semaine.

C’est le flicage bureaucratique de l’administration sur les enseignants du premier degré qui provoque une telle unanimité syndicale. On leur demande de toujours justifier les heures effectuées : comment, où, avec qui, etc. ont-il occupé leur temps de travail. Des tableaux Excell sont même fournis par les conseillers pédagogiques (sic) pour les y « aider ».

Où cela s’arrêtera-t-il ? Que justifie une telle défiance envers les enseignants ? On aurait peur de les payer à rien faire ? Toujours ce soupçon du patron qui a peur que son employé roupille dans son dos.

Cette pression hiérarchique, ridicule et blessante, doit cesser !

La rentrée des AVS : ça s’améliore, un peu.

On commence à peine à y voir plus clair : des AVS commencent à travailler avec les élèves dont elles ont la charge. Il aura fallu deux mois pour sortir d’une rentrée marquée par un grand bricolage. Tant qu’on leur demande pas de travailler le dimanche...

Rappelons que la plupart des AVS sont des femmes dont le contrat n’excède pas une vingtaine d’heures, pour une rémunération mensuelle inférieure à 800 euros.

Enseignement privé : le diocèse essaie de passer en force à Cahors.

Le Dasen a tenu bon face au représentant du diocèse de Rodez (employeur pour l’enseignement privé catholique sur le Lot et l’Aveyron).

En effet un demi poste d’enseignant a été mis sur la sellette dès la rentrée au centre Genyes, à Cahors, qui scolarise des élèves en grande difficulté.

Emoi de l’équipe éducative qui a vu une collègue écartée de son poste comme une malpropre.

Le Dasen, pourvoyeur en moyens humains, est mis devant le fait accompli, et apprécie peu la manœuvre. D’ailleurs il ne cède pas : le diocèse n’obtiendra pas le demi-poste qu’il réclame. Les soutanes font alors machine arrière, l’enseignante est remise dare-dare à Genyes, et on prend les heures ailleurs, dans le secondaire.

Ca c’était pour ceux qui croient encore que c’est mieux dans le privé.

Soutien à Jacques Risso !

Jacques Risso, directeur depuis 24 ans de l’école élémentaire de Rustrel, dans le Vaucluse, est suspendu de ses fonctions depuis le 30 Août.

Pour quelle raison, officielle ? Selon les propos du Directeur Académique, repris dans la presse, ce serait en raison « d’une mauvaise gestion PRESUMEE d’une situation de PROBABLE harcèlement entre enfants. ».

Traduisons donc : désormais, à chaque fois qu’un gamin viendra vous voir dans la cour de l’école en disant : « l’ôtre, y fait rien qu’à m’embêter ! », vous courrez le risque d’être immédiatement suspendu ! Présomption de probabilité…

A voir la disparité entre l’absence de toute faute avérée de Jacques et la dureté d’une telle mesure, « l’acharnement administratif » envers notre collègue ne comprend pas…

…Sauf à se dire que ce qui se joue à Rustrel est de tenter d’étouffer l’humour, l’esprit critique, l’intelligence d’un enseignant dont les dessins dérangent !

Une pétition nationale est lancée afin de recueillir des milliers de soutiens. Nous appelons chaque collègue à la signer et à la faire signer, en cliquant ICI

Défendre Jacques aujourd’hui, c’est se défendre nous-mêmes : ce qui lui arrive aujourd’hui peut nous arriver demain

Le comité de soutien à Jacques Risso

“Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous.” Montesquieu

Tous les dessins de Jacques, tout son travail à :

http://jacques.risso.free.fr/allegro/manontroppo.htm

et plus d’informations de son Comité de soutien à :

http://www.la-bouteille-a-l-encre.com

Enterrement de première classe pour nos retraites.

Le 15 octobre prochain aura lieu le baroud d’honneur des syndicats (dont Sud) pour défendre nos retraites. Le texte est actuellement discuté à l’assemblée. Il sera voté, et constituera un nouveau recul social d’importance dans ce pays.

5 bonnes raisons d’adhérer à SUD-Éducation

  • Un syndicat solidaire
  • Un syndicat unitaire et intercatégoriel
  • Un syndicat démocratique
  • Un syndicat de lutte
  • Un syndicat de transformation sociale

Un syndicat qui nous demande pas de la fermer

En pièce-jointe :


Documents joints

Lettre intersyndicale au DASEN

Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion