Lettre de SUD-Éducation 46 / n°24

samedi 13 avril 2013
par  p_sud
popularité : 0%

Bonjour

  1. La circulaire de rentrée 2013 a paru !.
  2. Agenda militant.

La circulaire de rentrée a paru.

Un constat : le système éducatif français fonctionne mal :

> 150000 jeunes sortent chaque année du système sans qualifications.
> L’école française est profondément inégalitaire et ces inégalités s’accroissent.
> Lors des évaluations internationales, les jeunes français préfèrent ne pas répondre plutôt que de commettre une erreur.
> L’école française ne produit pas assez de très bon élèves.

Un changement en profondeur est donc nécessaire.

Quelles perspectives offre la circulaire d’orientation et de préparation de la rentrée 2013 ?

La priorité au primaire est réaffirmée

3000 postes seront créés à la rentrée :

Une partie de ces postes ira au dispositif "plus de maîtres que de classes", une autre ira à la scolarisation des moins de 3 ans dans les zones difficiles.
Ceci sera accompagné d’une redéfinition des missions de l’école maternelle.

Le "plus de maîtres" doit permettre d’imaginer des dispositifs pédagogiques innovants afin de venir en aide aux élèves les plus en difficulté.

Les RASED feraient leur retour et "retrouveront toute leur place auprès des équipes pédagogiques".
Ils verront aussi leur rôle évoluer.

Mais dans notre département, nous ne profiterons pas de ces mesures !

Alors même que la circulaire précise, que la scolarisation des moins de trois ans :

"sera développée en priorité dans les écoles situées dans un environnement social défavorisé, que ce soit dans les zones
urbaines, rurales et de montagne, comme dans les départements et régions d’outre‐mer."

Création des ESPE

Les Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation (ESPE) auront la délicate mission de former et d’accompagner les futurs enseignants-tes.

La circulaire insiste sur la nécessaire évolution des "pratiques professionnelles et du bien-être à l’école."

La nouvelle formation initiale doit permettre l’évolution des pratiques pédagogiques. Soit, mais quelle sera alors la place de l’innovation pédagogique, de la recherche, des mouvements pédagogiques, Freinet par exemple, dans ces ESPE ?

Nous craignons que cette nouvelle formation des enseignants soit calquée sur ce qu’étaient les IUFM, sans aller plus loin, alors que l’occasion en est donnée ?

Suppression de l’aide personnalisée et mise en place des APC (Activités pédagogiques complémentaires)

Ce dispositif pourrait nous donner beaucoup de liberté. En effet, libre aux enseignants-tes d’utiliser ce temps pour l’aide aux enfants en difficultés ou pour des activités en lien avec le projet d’école et donc au bénéfice de tous les élèves.

Nouvelles évaluations nationales

Elles seront au service des élèves et il n’y aura pas de remontées nationales.

Nouveaux programmes en 2015, sans plus de précisions pour l’instant sur leur contenu.

Formation continue

Elle sera réduite à une peau de chagrin de 9 heures et plus grave "tout ou partie sous la forme de formation à distance".

Cela est risible au regard des besoins de formations des enseignants-tes : accueil des enfants porteurs de handicap, connaissance des pratiques pédagogiques innovantes, scolarisation des plus jeunes, etc, etc...

Pour ce qui concerne le second degré :

Au collège :

· Les cycles d’enseignement devraient être revus : « Le Conseil supérieur des programmes émettra des avis et fera des propositions sur ces points », cela ne devrait pas intervenir avant 2014.

· Renforcement des liens avec l’école élémentaire, et amélioration de la transition entre l’école et le collège, ainsi « un conseil école‐collège, à vocation exclusivement pédagogique, sera progressivement mis en place au cours de la prochaine année scolaire. Il permettra de préfigurer le futur cycle d’apprentissage associant le CM2 et la 6ème ». A terme, nous aurons une redéfinition des contours de l’enseignement disciplinaire au collège.

· Nouvelle version simplifiée du LPC. Nouvelle évolution, donc, pour un LPC qui a bien du mal à trouver sa place au collège.

· « Il convient d’écarter toute forme de relégation et d’orientation précoce. C’est la raison pour laquelle toutes les formes d’alternance sont à présent proscrites pour les élèves de collège de moins de 15 ans ». Une réaffirmation nécessaire alors que des voix s’élèvent ici ou là pour remettre en cause le collège unique. Ainsi les DIMA seront exclusivement réservées aux élèves ayat 15 ans révolus.

· L’organisation, les missions et les fondement juridiques des SEGPA et des EREA seront maintenues. Mais on ne dit rien des baisses d’effectifs en Segpa dûes à un système d’affectations des élèves ubuesque, qui, à court terme, les menace dans leur existence même.

· Un « parcours d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel » sera mis en place. Est-ce vraiment le rôle des enseignants ? A Sudéducation46 nous disons que non. C’est le rôle des CIO.

· Les prépapro sont conservées.

Au lycée :

· Pour le lycée, « Des parcours pédagogiques personnalisés spécifiques doivent être mis en oeuvre afin d’accompagner les jeunes jusqu’à l’obtention d’un diplôme professionnel. »

En effet, le ministère prend acte d’une baisse des résultats en voie professionnelle pour la session 2012. Aucune précision n’est apportée sur ces « parcours personnalisés », si ce n’est qu’il devrait être consacré à « préparer à l’enseignement supérieur ».

· Le ministre insiste sur la nécessité pour les recteurs de créer « au moins un campus des métiers et des qualifications par académie » qui « regrouperont sur un lieu unique et autour de lui des acteurs divers, dans un partenariat renforcé de formation : les lycées professionnels ou polyvalents (qui peuvent être des lycées des métiers), des centres de formation d’apprentis, des établissements d’enseignement supérieur, des organismes de formation initiale et continue, des entreprises et des laboratoires de recherche. » Vaste projet, qui, lui aussi, va nécessiter du temps, et de l’argent.

· En ce qui concerne l’éducation prioritaire, « l’affectation de personnels expérimentés et motivés est un objectif prioritaire », mais on ne nous dit pas comment cet objectif sera atteint. Incitations financières ? conditions de travail améliorées dans les établissements difficiles ?

· La circulaire rappelle la mission de formation continue confiée à l’EN. Le réseau des Greta sera développé, « dans une logique d’éducation et de formation tout au long de la vie ». Là encore, nous attendons de voir si cette belle ambition se traduira sur le terrain.

· Pour « un climat scolaire serein », des « assistants de prévention et de sécurité » seront mis en place et « devront se mobiliser autour de certains axes de travail en particulier : la gestion de situations de crise, la prévention du harcèlement et des violences sexistes entre élèves, l’action sur le climat scolaire ». Qui seront ces assistants de prévention ? Quel sera leur nombre ? Leur statut ? Où seront-ils affectés ? Il y a fort à parier que, tout comme les Emplois Assistants Professeur, le Lot ne bénéficiera pas de ces « Assistants de prévention et de sécurité ».

· Pour ce qui est des sanctions « Un nouveau cadre règlementaire va être élaboré afin de supprimer l’automaticité des procédures disciplinaires. Des documents d’appui seront diffusés aux écoles et des outils proposés aux établissements du second degré afin de favoriser une réflexion sur les punitions et les sanctions, et de prévenir les exclusions. » Là encore, si l’intention de réformer la gestion des sanctions est louable, nous attendons ces documents d’appui afin de pouvoir juger sur pièces.

· Des « internats relais » enrichiront les dispositifs relais de l’académie pour les élèves qui seront signalés pour « un risque de décrochage ». Il se substitueront aux Etablissements de réinsertion scolaire (ERS). Assisterons-nous à un simple changement de nom ?

· La circulaire réaffirme également que « l’École doit promouvoir dès l’école primaire l’éducation à la sexualité, qui fait partie des programmes. » Un groupe de travail a été mis en place, nous dit-on. Il serait temps, effectivement, de réfléchir sérieusement à ce sujet car la pornographie envahit les cours de collèges (via les téléphones portables des élèves) et est, malheureusement, déjà, pratiquement la seule « éducation » à la séxualité dont disposent nos enfants.

· Enfin la circulaire de rentrée insiste sur le fait qu’il faille « mieux associer les parents à la réussite scolaire et éducative » et propose la création d’ « espaces parents », lieux dédiés aux rencontres individuelles et collectives, seront progressivement mis à leur disposition dans les locaux scolaires, en lien avec les collectivités territoriales. » Là encore l’intention est louable, nous attendons de voir si les acteurs locaux voudront mettre cela en place rapidement.

Agenda militant

> Nouvelle livraison du LOT EN ACTION !

Au sommaire du n° 70 : Mystérieuse biodynamie, La spiruline, le réseau d’entraide de Terre-Rouge...

http://www.lelotenaction.org/http://www.lelotenaction.org/

> Projection du film "CHATILA : les femmes et les enfants"

Vendredi 26 avril à 18h30
Le Lieu Commun Cahors (LLCC)
68 rue Louise Michel

Un film de Denys Piningre, durée 56’

Plus de 5 millions de Palestiniens vivent en exil, hors de la Palestine, dont 10% au Liban.

Dans le camp de Chatila près de Beyrouth, longtemps après le massacre perpétré en septembre 1982 par les phalangistes libanais sous l’oeil bienveillant de l’armée israélienne et d’Ariel Sharon alors ministre de la défense, les réfugiés continuent de rêver de justice, de sécurité et de retour dans leur pays.

Le film s’attache à ceux qui luttent depuis plus de 60 ans contre le silence, contre la perte de la culture et des traditions palestiniennes, et pour que les réfugiés puissent vivre dignement.

Un document humain indispensable pour comprendre le conflit israélo-palestinien

http://www.youtube.com/watch?v=5TrIOZk01MA

Entrée libre, participation aux frais libres et autogérés

www.libraitheque.org Tél 05 65 22 01 51 ou 06 20 38 24 79

librairie ouverte MERCREDI après-midi ET SAMEDI matin

> 7ème ÉcoLot toi-même à Limogne en Quercy, samedi 20 avril 2013

L’association Coquelicausse vous donne rendez-vous pour la septième fois dans le centre de ce bourg du sud-est du département du Lot où l’accueil réservé par la municipalité et la population est toujours aussi chaleureux...

contact : coquelicausse@gmail.com

Pour mieux nous connaître et avoir les infos sur le programme : http://coquelicausse.over-blog.com/


Merci de transmettre ce mél à tous les personnels de l’école.
N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques.
Si vous souhaitez recevoir directement notre lettre dans votre boite personnelle, communiquez nous votre e-mail.

Pensez à votre adhésion !

SUD-ÉDUCATION 46
sudeducation46@gmail.com
http://www.sudeduc46.org/
Tél. : 06.88.86.14.09
Les déchargés du jeudi


Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion