Lettre de Sud-Education 46 / n°13

samedi 12 janvier 2013
par  p_sud
popularité : 0%

  1. Le 31 janvier, mobilisons-nous pour l’éducation, avec toute la Fonction Publique.
  2. Nouveaux rythmes scolaires : le Conseil Supérieur de l’Éducation inflige un camouflet au ministre !
  3. Refondation : et dans le secondaire ?
  4. Stage syndical à Toulouse : quelle école émancipatrice pour demain ?
  5. Adhérer ! C’est maintenant !
  6. Agenda militant

En Grève le 31 janvier !

Mobilisons-nous pour l’éducation et toute la Fonction Publique

La CGT, la FSU et Solidaires appellent toute la Fonction Publique à la grève le jeudi 31 janvier.

La fédération SUD éducation :
- appelle tous les personnels à la grève le 31 janvier ;
- apporte son soutien aux mobilisations décidées par les personnels ;
- appelle à multiplier les AG et les actions pour construire la lutte, débattre des revendications et de la suite à donner à la mobilisation.

Les modalités pour la mobilisation dans le LOT vous serons communiqués au plus tôt.

Lire l’appel de Sud-Educ’ en PJ.

Rythmes scolaires : le Conseil Supérieur de l’Éducation se prononce contre !

Le projet de décret sur les rythmes scolaires a reçu un avis largement négatif lors de cette séance du Conseil supérieur l’Éducation, avec seulement 5 voix pour, 23 contre, 30 abstentions et 14 refus de vote. Précisons qu’aucune organisation syndicale n’a voté pour ce projet : SUD Éducation et Solidaires ont voté contre, ainsi que la CGT, FO, la FSU et le SNALC. La CFDT s’est abstenue et l’UNSA n’a pas pris part au vote.

C’est le signe pour SUD éducation que la mobilisation peut et doit s’amplifier pour obtenir l’abandon de ce projet et des mesures urgentes pour l’Éducation.

Lire le communiqué de SUD-ÉDUCATION en P.J ou ici :

http://www.sudeducation.org/Declaration-de-SUD-education-au,4427.html

« Refondation » dans le 2nd degré : priorité à l’entreprise et aux Régions ?

"L’éducation est un levier de compétitivité" affirme Jean-Marc Ayrault, d’où la décision n°20 de son « pacte pour la croissance » : « assurer une évaluation permanente de l’adaptation de l’offre des formations aux besoins de compétences des employeurs. »

Ainsi les valeurs et les objectifs assignés à l’éducation nationale relèvent avant tout de l’utilitarisme économique.

L’acte III de la décentralisation, annoncé dans le projet de loi d’orientation, organise le transfert aux régions de la carte des formations de la voie professionnelle.

Lire la suite dans le 4 pages "École et entreprise" de la Fédération Sud-Education

http://www.sudeducation.org/Refondation-dans-le-2nd-degre.html

Ouvert à tous-tes : stage syndical à Toulouse.

Sud-Éducation Haute-Garonne propose 2 jours de stage lundi 18 et mardi 19 février.

Il aura lieu dans leur local, 52 rue Babinet à Toulouse. (Métro Mirail-Université)

Le thème : "Quelle école émancipatrice pour demain ?" avec notamment une intervention de Laurent Ott.

Ces deux journées de débat et de formation sont ouvertes à tous les personnels de l’Éducation Nationale syndiqués ou non.

La participation à une formation syndicale reste de droit sur votre temps de travail.

Il suffit d’en faire la demande au moins un mois à l’avance soit avant le 17 janvier 2013, à l’inspection académique (primaire) ou au recteur (secondaire).

Modèle de courrier en PJ.

Vous pouvez aussi nous contacter pour plus de renseignements.

Une nouvelle loi d’orientation pour refonder l’école verra le jour en 2013. Si elle réaffirme la priorité à l’éducation (première priorité nationale), elle ne remet pourtant pas en cause l’idéologie libérale dominant la société et traversant l’école. Face à la crise du capitalisme, les maîtres-mots restent la compétition, l’individualisation des parcours, la culture de l’évaluation dans un processus sans fin d’adaptabilité du futur citoyen à la société de consommation, d’information et de communication. Pour exemple l’adaptation inévitable à l’ère du numérique, ne s’accompagne pas d’une réflexion sur ces nouveaux outils à l’école, celle-ci apparaissant plus dès lors comme un marché potentiel que comme un lieu où l’intérêt de l’enfant prime. Face à cette vision réductrice de l’éducation, des discours et des pratiques alternatives existent dans le but de concevoir une école émancipatrice. Sud Éducation et la C N T prônent un syndicalisme de transformation sociale Une autre école pour une autre société. Venez en discutez avec nous.

Lundi : Quelles alternatives à la compétition dans l’éducation à l’école et au dehors ? Comment réfléchir au lien entre les différents acteurs éducatifs autour de l’école ? Parents, CLAE, … Intervention de Laurent Ott, militant de la « pédagogie sociale »

Mardi : Le numérique : quelles incidences sur notre travail ?

ADHÉRER ! C’est maintenant !

Commencer l’année par une bonne résolution : adhérer à Sud-Éducation.

Bulletin d’adhésion en PJ.

AGENDA MILITANT

- Ouverture prochaine d’un lieu alternatif à Cahors : LE LIEU COMMUN Cahors (LLCC) : un nouveau lieu alternatif d’expos,de dialogues,de rencontres militantes et solidaires, s’ouvre à côté de la Libraithèque, 68 r Louise Michel (centre ville juste après le Bar’ouf) une excellente initiative à faire vivre tous ensemble !
SUD-ÉDUCATION 46 participe à cette aventure.

- École en crise ! Quelle refondation ? conférence de Gilbert Dalgalian, docteur en linguistique, expert de l’Unesco en technologies éducatives.
Le vendredi 8 février à 18h au Lieu Commun Cahors.

Auteur de plusieurs ouvrages ( dont "Enfances plurilingues", la réédition de "Reconstruire l’éducation ou le désir d’apprendre" publié chez Syllepse avec l’institut de recherche de la FSU, mais aussi "Capitalisme à l’agonie"- cf ci-dessous ) et militant pédagogique critique il nous permettra ainsi de débattre sur ce qui engage l’avenir car c’est dès l’école et en partie par elle que se dégage le futur citoyen et devrait se construire son émancipation.
Et c’est bien là qu’il y a le paradoxe à être passé en 40 ans d’une école d’élite (30% d’une classe d’âge au bac) à une école de masse ( 65% de bacheliers) sans avoir modifié en profondeur l’offre éducative.
Cela revient à dire que celle-ci ne correspond ni à la diversité ( sociologique,culturelle,individuelle...) des apprenants, ni aux objectifs d’une autre École, rompant avec l’utilitarisme capitaliste et sa vision étroite et figée de l’humanité.
En privilégiant les critères budgétaires, en imposant aux élèves de s’adapter au système, les gouvernements de droite mais aussi "de gauche" s’opposent à ces objectifs démocratiques alors que le système peut et doit s’adapter à la diversité des profils en transformant et enrichissant l’offre éducative et le cursus scolaire.
Cela ne consiste pas, comme c’est la tendance ultralibérale actuelle, à créer des filières élitistes, souvent privées,mais aussi dans le service public (Grandes écoles,universités hyper-sélectives,...).Tout au contraire il s’agit d’ouvrir l’école pour tous en reconstruisant l’organisation sclérosée et les contenus cloisonnés qui ne laissent pas la place à l’expérimentation et aux démarches actives.
L’autogestion éducative ouverte sur l’environnement, la cité, le contexte, offre une méthode pour élaborer ce nouveau projet alternatif visant à l’émancipation du citoyen. Et c’est aux usagers de l’école au sens large à initier ces changements qui ne sauraient venir d’en haut !
La défense des acquis ne suffit plus et la subversion libérale a pris des proportions telles que résister passe par cette reconstruction nécessaire pour contrer les récupérations mercantiles et l’asservissement des esprits.

RESF

Régularisation pour les grévistes de la faim de Lille !
La loi doit changer !

Communiqué à lire en PJ.

"Transition au pays,une aventure lotoise"

, un documentaire à ne pas rater

Inspirée du mouvement des territoires en transition, une équipe de tournage bénévole a parcouru le Lot à la rencontre de ceux qui ouvrent de nouveaux chemins locaux durables face à la crise énergétique et économique globale. Des hommes et des femmes, qui, dans le Lot, prennent des initiatives et construisent le monde dans lequel ils veulent vivre demain. Il ressort de ces échanges et d’une année de travail le film « Transition au Pays : aventure lotoise » dont la première projection aura lieu à Labastide-Murat le 15 janvier. En présence du collectif Lot en Transition, de ses partenaires et des lotois participant au film, cette soirée propose de mettre en perspective les évolutions actuelles et à venir de la ruralité. Deux autres projections suivront cette grande première : l’une le 23 janvier au Caf’Causse à Assier, l’autre le 29 au Bar à T’M à Escamps. C’est aussi en Pays Bourian (Lot), Pays Midi Quercy (Tarn-et-Garonne), Pays d’Auch et Pays Portes de Gascogne (Gers) qu’il fera son chemin.

Projections :

Le 15 janvier à la salle des fêtes de Labastide-Murat, le 23 janvier au Caf’Causse d’Assier, le 29 janvier au Bar à T’M à Escamps.
Infos : 05 65 21 13 54 et transition.lot@laposte.fr

Merci de transmettre ce mél à tous les personnels de l’école.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Si vous souhaitez recevoir directement notre lettre dans votre boite personnelle, communiquez nous votre e-mail.

Pensez à votre adhésion !

SUD-ÉDUCATION 46

sudeducation46@gmail.com

http://www.sudeduc46.org/

Tél. : 06.88.86.14.09

Les déchargés du jeudi


Documents joints

PDF - 126.5 ko
PDF - 109.4 ko
Bulletin d'adhésion

Brèves

31 août - Bulletin d’adhésion 2017-2018

Pour adhérer dès maintenant, cliquer ici pour télécharger le bulletin d’adhésion